Les applications du chitosan dans le domaine dentaire

Nous compilons pour vous quelques publications, la plupart en libre accès, sur le thème que nous avons choisi en rapport avec l’actualité dentaire du mois. Ce mois-ci, en lien avec la journée mondiale de la santé bucco-dentaire du 20 mars, nous souhaitions mettre en avant les publications sur les effets bénéfiques du chitosan sur la santé bucco-dentaire.

Découvrir

Les applications anti-caries du chitosan

Une équipe chinoise s’est intéressée à l’utilisation du chitosan comme biomatériau dans la prévention et le traitement des caries dentaires. Les propriétés recherchées de ces biomatériaux sont l'inhibition de la production de plaque cariogène, la rétention des bactéries buccales bénéfiques, la capacité à guider et à favoriser la reconstruction des tissus durs dentaires et à retarder la progression des caries existantes. Le chitosan aurait un effet antibactérien, favoriserait une minéralisation biomimétique et l’administration de médicaments, ce qui en fait l'un des biopolymères les plus prometteurs pour la prévention des caries et les matériaux de prothèses.

Cet article a pour objectif de donner un aperçu global de la recherche sur les applications anti-caries du chitosan, et d'étudier les applications potentielles du chitosan dans le futur, notamment dans les biomatériaux anti-caries et leur mise en œuvre clinique.

De nombreuses études ont déjà prouvé que le chitosan inhibait la croissance de certaines bactéries buccales, telles que Streptococcus mutans et Porphyromonas gingivalis, ainsi que sa capacité à réduire le développement de la plaque dentaire.

Le chitosan préviendrait la déminéralisation de l'émail, la libération d'ions minéraux et l’infiltration d'acides organiques, grâce au fait qu’il forme un film protecteur à la surface des dents. En effet, l'émail déminéralisé a une charge de surface négative en raison de la perte importante d'ions calcium, et le chitosan a une affinité pour l'émail déminéralisé en raison de sa charge positive.

Enfin, le chitosan peut servir de véhicule pour l'administration de médicaments pour les agents reminéralisants ou antibactériens, ce qui contribue à augmenter la biodisponibilité des médicaments, à réduire les dosages et à préserver l'efficacité du traitement à long terme. Par exemple, le chitosan permettrait de maintenir le médicament à la surface des dents, pendant le processus de libération de sa substance active.

 

Lien vers l'article

Environ 5 à 10 % des échecs des traitements orthodontiques fixes sont dus à une hygiène bucco-dentaire inadéquate. En effet, chez les patients porteurs d'appareils orthodontiques fixes, la plaque dentaire a tendance à s’accumuler sur les fils, les brackets et les surfaces situées entre les matériaux de liaison et les brackets. Les risques de décalcification, de carie et de gingivite sont augmentés en raison de l'accumulation de plaque. Les effets antibactérien et inhibiteur de la formation de plaque dentaire du chitosan ont été démontrés par de nombreuses études. Cet essai contrôlé randomisé a étudié l’effet d’un dentifrice contenant du chitosan sur l'accumulation de plaque dentaire chez 32 patients en dernière étape d'un traitement orthodontique actif fixe. Il a été demandé à un premier groupe de patients de se brosser les dents avec un dentifrice contenant du chitosan, et à un second groupe avec un dentifrice sans chitosan comme contrôle, pendant 7 jours. L’accumulation de plaque a été mesurée à l’aide d’un indice de plaque selon O’leary, avant le début du protocole et après 5 jours d’utilisation du dentifrice. Cette étude a mis en évidence que la réduction moyenne de l’accumulation de plaque dentaire était significativement plus importante dans le groupe chitosan que dans le groupe témoin après les 5 jours d’utilisation du dentifrice. Les résultats de cette étude sont en accord avec ceux de précédentes études, qui montraient la capacité du chitosan à réduire la formation de plaque dentaire et à prévenir la parodontite causée par Streptococcus mutans et Porphyromonas gingivalis.

 

Lien vers l'article

Cette revue systématique d’études cliniques de 2019 avait pour objectif de faire un tour d’horizon de l’utilisation du chitosan dans le domaine dentaire. Douze études sur le sujet avaient été retenues. Les résultats analysés dans cette revue montrent que le chitosan est un composé sûr à utiliser, doté de nombreuses propriétés pour des applications en chirurgie buccale et en dentisterie restauratrice. Le chitosan est utilisé dans ces différents domaines avec de bons résultats et aucun effet secondaire signalé. Une étude a mis en évidence la propriété reminéralisante du chitosan, qui permet de renforcer les tissus de la dent. Selon cette revue systématique, l’utilisation du chitosan a montré une meilleure cicatrisation chirurgicale des plaies buccales post-extractionnelles. Certaines études montrent une réduction du biofilm bactérien lorsque le chitosan est utilisé dans les ciments dentaires. Et enfin, des études rapportent que le chitosan possède des propriétés antibactériennes, antifongiques, hémostatiques, mais aussi d’autres propriétés qui incitent à son utilisation pour l’administration de médicaments.

Lien vers l'article

Cette revue de 2022 résume l’utilisation du chitosan dans le traitement des maladies bucco-dentaires courantes. Ces dernières années, le chitosan a montré un grand potentiel dans le traitement de diverses maladies bucco-dentaires, telles que les caries, le cancer de la bouche et les maladies de la muqueuse buccale. Le potentiel des thérapies à base de chitosan dans l’ingénierie des tissus buccaux est également abordé.

L’utilisation du chitosan dans le traitement des caries dentaires, des maladies endodontiques, des maladies parodontales, du cancer de la bouche, de la chirurgie buccale et maxillo-faciale et des maladies de la muqueuse buccale a été largement étudiée. Le chitosan possède des propriétés antibactériennes, anticancéreuses et antioxydantes intrinsèques. Il favorise la reminéralisation et la régulation de la différenciation des cellules souches mésenchymateuses. Le chitosan peut aussi être utilisé comme support biodégradable et biocompatible pour une administration contrôlée de médicaments. Toutes ces propriétés rendent le chitosan adapté aux applications cliniques dans un environnement buccal humide doté d’un microbiote.